#Orange attaque le « marché » #google #adwords avec des méthodes de Voyous


by Fredwpt 09/12/2013

On pourrait penser que des sociétés comme Orange adoptent des Stratégies Commerciales avec professionnalisme et méthode.

A l’issue de Campagnes téléphoniques touchant les petites entreprises et les commerçants, souvent loin des connaissances nécessaires pour mettre en place des Campagnes de Pub Google Adwords, l’approche de se faire accompagner par une société comme Orange pourrait être en effet rassurante et louable. A fortiori quand Orange propose des forfaits de prestations plus que raisonnables à brûle pourpoint par rapport à ce qu’il se pratique sur le marché.

Capture d’écran 2013-12-09 à 18.27.58

Mais quand on creuse un peu, avec un œil expert et après avoir été formé par les Google Academy Sessions, on a forcément une lecture critique de l’approche commerciale, et de la méthodologie employée.

Orange se targue d’un partenariat national avec Google. C’est à se demander si les personnes qui ont conçu les offres commerciales ont pris le temps de se faire former par Google… elles-mêmes.

L’approche est pour le moins « cavalière » et à la limite de la déontologie commerciale… Sans prendre préalablement soin de vérifier la pertinence de Campagnes en place et de les auditer, Orange propose à ses « prospects » de les mettre d’emblée en veille en attendant de positionner leur propres campagnes…

Apparemment Orange n’a pas appris en formation Google, que le fait de stopper ou de mettre en veille des campagnes existantes (potentiellement efficaces au demeurant…) pouvait faire varier le « Quality Score » des Mots Clefs à la baisse, et donc contribuer a posteriori à augmenter le CPC et les enchères de ces mêmes mots clefs en cas de réactivation et/ou de nouvelles campagnes.

Capture d’écran 2013-12-09 à 18.27.26

On peut donc conclure sans scrupule (comme Orange…) que cette offre commerciale est malhonnête et à la limite de la concurrence déloyale tant les arguments employés sont faux ou mal formulés.

Sans compter qu’Orange ne propose pas de gérer les Campagnes en tant que détenteur de Centre MCC Multi-Comptes permettant à leurs clients finaux de lire les performances en toute transparence de leurs campagnes, ce qui pour n’importe quelle agence un peu scrupuleuse et honnête, est le « minimum syndical » à proposer.

Pour une société de cette taille, c’est quand même plus que Border Line…

2.0 quand communauté peut dériver vers communautarisme ? #RSE #E20 #ObsRSE


By Fredwpt 22/06/2011

Cet après midi avait lieu la 4ème rencontre de l’Observatoire des Réseaux Sociaux d’Entreprises, avec comme thématique de fond : la Diversité.

Je ne porterai pas ici de jugement sur la qualité des présentations, mais m’interroge parfois sur la mise en conformité des actes et des discours… En effet, l’une des présentations mettait en exergue les Enormes Avantages de mettre en place un RSE, mettant en avant comme d’habitude, le décloisonnement, le partage, etc. etc. et la transversalité.

Si j’ai bien compris, car je ne voudrais pas commettre d’impair, les deux premières communautés qui ont été créées étaient :

– Le RSE en question pour les Nuls

– Le RSE en question pour les Geeks

Ca partait d’un bon sentiment d’entraide et de solidarité (pour les nuls) et de volonté d’évangélisation (pour les Geeks), mais on n’avait déjà pas commencé à faire du transversal, qu’on commençait à « recloisonner » tout de suite de façon sectaire (Les Nazes d’un côté et les Experts de l’autre). Cocasse non ?… Chassez le naturel…

Il y a des choses qui m’échappent… on n’a pas encore inventé le mot humour 2.0, mais je pense qu’on devrait voir apparaître sous peu les Gérard du Web 2.0 et du collaboratif.

Oui je sais je suis moqueur…

Ca n’enlève rien à la qualité des échanges et des intervenants, et l’immense mérite qu’ont Ziryeb Marouf (Orange) @Ziryeb et Sophie Delmas @s_delmas (BNP Paribas) d’organiser ces rencontres d’échanges de Best Practices et de Retours d’expériences.

Les débats qui ont suivis étaient de qualité, et ont posé la question de savoir si les Réseaux Sociaux ou RSE, pourraient contribuer à favoriser la diversité (et le décloisonnement) 

Sur le fond, pourquoi pas ? dans les faits une fois de plus, on a parlé d’une communauté pour les femmes, avec en toile de fond… la journée de la femme… et on s’est aperçu qu’aux US s’étaient recréées des communautés au sein d’une même organisation : 1-Asiatique 1-pour les Femmes Gay 1-pour les Handicapés

Désolé, mais personnellement, j’y vois plus des tendances de communautarisme que de transversalité. J’y vois plus de la solidarité de groupes en petits silos que de transversalité et de partage au sens large…

Une fois de plus je dis qu’il y a danger à vouloir greffer du Collaboratif à toutes les sauces ou à le détourner. Mais cette réflexion n’engage que moi… Après tout si le sentiment d’appartenance de la Pyramide de Maslow est recréée au sein des RSE, ça n’est finalement pas si étonnant que ça.

Si à chaque profil riche on lui demande : pourquoi appartiens tu à cette communauté, il répond « parce que je le vaux bien », ça nous rappellera quelque chose 🙂