Cher Google, tu commences à nous les briser menues !….


Fernand NaudinCher Google,

Chacun sait avec ton hégémonie (tu représentes en effet plus de 93% des recherches sur le web en France), tu nous as poussés, nous les professionnels du web, mais aussi les marques nationales, les annonceurs, à nous marier avec toi dès nos débuts.

On a clairement le sentiment aujourd’hui, qu’en marge de cette polygamie imposée, tu pousses même le vice jusqu’à nous humilier au travers de la Charia Numérique que tu nous imposes avec tes « directives » pour être bien référencés. Tu changes d’ailleurs tous les 3 – 4 mois tes algorithmes, de telle manière que l’on n’ait pas le temps de souffler.

Et si jamais on sort du cadre, tu nous en colles une et nous pénalises…

Tu appelles ça comment toi ?… Ne serais tu pas devenu violent et despotique ?…

Tu te permets même au passage, de te foutre de notre gueule en nous affublant de noms d’oiseaux au travers de ces Algorithmes : « Pingouin »… »Pigeon »…

Tu nous as imposé tes règles maritales : il faut que nos sites internet respectent X règles et directives pour satisfaire tes besoins. Sous prétexte de plaire aux internautes du monde entier et de leur proposer du contenu de qualité, une navigation sans faille (en tout cas selon tes propres critères)

Il a fallu s’adapter à la web mobilité, en rendant les sites visibles et fluides pour les smartphones avec le responsive design, ou des sites mobiles, ce qui était pour le coup fort légitime au regard du nombre croissant de connexions via des téléphones portables. On s’y est pliés volontiers, voire, on l’a anticipé en greffant même des sites mobiles et des applications, afin que ces mêmes internautes puissent profiter d’une navigation appropriée, et toujours bénéficier d’une bonne expérience utilisateur.

Mais voilà qu’à présent, maintenant qu’on a pris le virage, tu viens encore nous dire que les messages annonciateurs de l’existence d’outils web mobiles lorsque l’internaute se connecte deviennent gênants, intrusifs et gênent la navigation de ces internautes…

Google alert

Tu sais jusque là, cher Google, on a trop rien dit car quelque part, tu avais réussi à provoquer en nous le syndrome de Stockholm et on arrivait à peu près à te suivre. Sauf que là, si tu commences à devenir schizophrène, tu vas t’attirer les foudres de ceux qui sont supposés t’obéir…

On avait bien compris ton manège des algorithmes tronqués destinés à maximiser tes revenus publicitaires, on fermait les yeux sur la concurrence déloyale que tu permets de générer grâce au détournement de clientèle sponsorisé (achat de mots clefs de noms de concurrents pour se positionner juste au dessus de leurs propres sites et leur proposer les mêmes services via des commissions d’annuaires – OTA; systèmes de réservations -)

Alors cher Google, je me permets de te mettre en garde, et t’invite à ne pas trop violenter ceux et celles qui jusque là via ce syndrome de Stockholm continuent à te défendre pour les services que tu rends.

Mais si tu commences à venir nous raconter tout et son contraire en quelques mois, que tu viens non seulement nous imposer ton environnement, mais à présent une obsolescence programmée de quelques mois concernant nos outils, là, comme disait Fernand Naudin dans les Tontons Flingueurs, tu commences à nous les briser menues…

Et à force de nous les briser menues, tu pourrais un jour ou l’autre, avoir un réveil pénible…

tontons040