Le web 2.0 sur mobile devrait exploser


Près de 19 milliards de dollars pour 2014 ! C’est le montant faramineux que devrait atteindre le marché des applications web 2.0 sur mobile à l’horizon 2014 selon Juniper Research.

01net.
le 30/03/2010 à 17h22

Difficile à croire aujourd’hui, mais selon la société d’études Juniper Research (qui n’a aucun rapport avec l’équipementier télécoms Juniper Networks), la voix sur IP (VoIP) sur téléphones mobiles sera le service moteur du marché du web 2.0 mobile en 2012.

Déjà, certains opérateurs européens comme T-Mobile en Allemagne ou 3 en Italie commencent à lancer de tels services. En France, Bouygues Telecom, Orange et SFR bloquent encore cet usage pour des raisons financières évidentes : la VoIP les prive des substantiels revenus que génére encore le trafic de la voix sur leurs réseaux.

Selon les analystes, le principal frein à la généralisation de ce type de services est l’absence de modèles économiques pour le web 2.0 mobile. Mais si de tels modèles étaient trouvés et les usages massivement adoptés, le marché des applications web 2.0 de gestion de la présence, de géolocalisation et de réseaux sociaux sur mobile pourrait peser plus de 6 milliards de dollars en 2012. Et avec la VoIP, ce marché des applications représenterait près de 19 milliards en 2014, rapporte Juniper Research.

Le web 2.0 sur mobile devrait exploser


Près de 19 milliards de dollars pour 2014 ! C’est le montant faramineux que devrait atteindre le marché des applications web 2.0 sur mobile à l’horizon 2014 selon Juniper Research.

01net.
le 30/03/2010 à 17h22

Difficile à croire aujourd’hui, mais selon la société d’études Juniper Research (qui n’a aucun rapport avec l’équipementier télécoms Juniper Networks), la voix sur IP (VoIP) sur téléphones mobiles sera le service moteur du marché du web 2.0 mobile en 2012.

Déjà, certains opérateurs européens comme T-Mobile en Allemagne ou 3 en Italie commencent à lancer de tels services. En France, Bouygues Telecom, Orange et SFR bloquent encore cet usage pour des raisons financières évidentes : la VoIP les prive des substantiels revenus que génére encore le trafic de la voix sur leurs réseaux.

Selon les analystes, le principal frein à la généralisation de ce type de services est l’absence de modèles économiques pour le web 2.0 mobile. Mais si de tels modèles étaient trouvés et les usages massivement adoptés, le marché des applications web 2.0 de gestion de la présence, de géolocalisation et de réseaux sociaux sur mobile pourrait peser plus de 6 milliards de dollars en 2012. Et avec la VoIP, ce marché des applications représenterait près de 19 milliards en 2014, rapporte Juniper Research.

Les français se convertissent à l'Internet Mobile


Le 02 mars 2010 par Camille Harel(LSA.fr)

39 % des Français de 15 ans et plus ont accès à l’Internet mobile et cette proportion dépasse les 50 % chez les 15-34 ans et les catégories sociales supérieures. Les équipements facilitant l’accès à l’Internet mobile sont très demandés. L’attrait pour le terminal unique, qui se traduit par le succès des smartphone et de l’Iphone, continue à progresser. Il est passé de 66 % à 70 % chez les 15-24 ans en un an. Dans ce cadre, la convergence média progresse également. 65 % des Français de 15 ans et plus consomment de la télévision, de la radio ou de la presse en dehors du support d’origine.

Le PDG de Google au monde : priorité au mobile


Eric  SchmidtDans un discours prononcé lors du Mobile World Congress à Barcelone, Eric Schmidt (P-DG de Google) met les appareils mobiles au centre de l’univers informatique. Il a vanté leur importance en des termes élogieux et a exhorté les développeurs d’applications à travailler en tout premier lieu sur les mobiles (avant les ordinateurs de bureau)

Pour rappeler l’importance des mobiles à une audience blasée par l’évidence de certaines de ses déclarations, Eric Schmidt a rappelé leur rôle avec l’aide qu’ils ont apporté à 2 victimes du tremblement de terre de Haïti : l’une d’entre elles avait utilisé son téléphone portable pour aider les secours à la localiser, et l’autre (un homme) avait utilisé une application iPhone pour diagnostiquer ses blessures.

Toutefois, pour Google et les autres sociétés, la valeur des téléphones mobiles tient à leur taux d’adoption et à leur grand nombre présent entre les mains des utilisateurs. Schmidt a signalé que les ventes de smartphones augmentent de 30% d’année en année et vont bientôt dépasser les ventes mondiales de PCs. Il a fait valoir que le taux d’adoption du Web mobile est 8 fois plus rapide que celui du Web il y a 10 ans à partir des PCs de bureau. Il a ajouté que la moitié des connexions internet sont faites à partir de mobiles et que, dans les pays émergents, les recherches sur Google à partir de mobiles sont majoritaires.

Pour Eric Schmidt, l’avenir des appareils mobiles, incluant l’OS mobile Android de Google, nécessite la fusion de 3 éléments : une grande puissance de calcul, une connectivité réseau efficace et l’utilisation de serveurs en cloud computing.

Android a catapulté Google au centre du marché mobile : 26 appareils sur le marché avec l’aide de 65 partenaires dans 48 pays. Il estime que 60 000 smartphones Android sont livrés chaque jour (soit un doublement par rapport au dernier trimestre).

En réponse à une question, Schmidt a déclaré qu’il préssentait que la vidéo conférence pour mobile est la prochaine application intéressante qui requierera la puissance de réseaux tels que LTE (4G) et WiMax.

Will Stofega, analyste chez IDC a confié à Computerworld qu’il pense que ce que Schmidt a déclaré est intéressant mais qu’il n’y aura pas assez de spectre radio si tout le monde se connecte sans fil. Il ajoute que nous avons besoin d’une réorganisation et d’une rationalisation de la manière dont le spectre radio est utilisé.

Source : PC World