5 raisons pour lesquelles Google+ pourrait ne pas marcher #googleplus #socbiz #rse


by Fredwpt 10/07/2011

Ca n’aura échappé à personne; pour ceux qui ont eu l’occasion de tester Google +, ce « réseau social » s’apparente de près à Facebook, avec quelques fonctionnalités nouvelles, mais rien, me semble t-il qui puisse vraiment annoncer un Category Killer.

Voici 5 raisons pour lesquelles, je pense que Google + ne percera pas vraiment :

1/ Trop « Mee Too » de Facebook avec des fonctionnalités rattrapables 

Au delà de la Vidéo, dont le manque a été quasiment pallié dans la foulée par Facebook avec l’annonce de l’intégration de Skype, les Cercles ou Circle, peuvent très bien être créés par Facebook en un claquement de doigts

D’ailleurs vous pouvez tout à fait voir que des Plugins, ou des fonctionnalités sont ou vont être développées : Essayez les « Circle » Facebook ICI 

Il suffit désormais à Facebook de « Catégoriser » différemment ses « Friends » ou de développer ses Groupes de façon plus ergonomique et intégrés

2/ des Cercles non Réciproques et non Customisables 

Quel dommage de ne pas savoir à quel cercle on appartient (pour l’instant en tout cas). Dans une perspective de Collaboration, et notamment pour des PME qui pourraient profiter de l’arrivée de Google + pour mettre en place quelque chose qui ressemble de près à un RSE intégrant des Profils Riches, des Communautés, des Apps (Google Apps, Site, Agenda, Vidéo Conf Mail etc.) ils n’ont pas mis en place de système de Gestion des « Cercles » de façon réciproque et sous forme de Communauté(s) administrable(s)

Seuls les Geeks devraient donc s’y intéresser puis sans doute s’en désintéresser assez vite. Dommage, il y avait sans doute un créneau à prendre que seul le Cloud « non maîtrisable » par les entreprises aurait pu freiner

3/ Une Viralité sans doute limitée vs. Twitter

Ca n’est peut-être pas le but mais, Twitter n’a pas vraiment de souci à se faire, alors que Google + aurait pu s’inscrire de façon beaucoup plus offensive pour concurrencer Twitter, en devenant par exemple un Très Bon Client type Hootsuite, Seesmic etc.

Rien de tout ça… Au mieux un vulgaire plugin permettant de rapatrier les flux d’un Profil Principal.

De fait, les Keynotes, Actualités, Buzz auront plus de chance de continuer à être véhiculées par Twitter (au détriment de Facebook et Google +) S’il devait y avoir un atterrissage d’urgence sur l’Hudson, ou un Bad Buzz à la DSK, c’est sans doute Twitter qui aurait la capacité la plus forte de Viralité.

4/ La Multiplicité des Configurations nécéssaires toujours handicapante :

Un Profil Facebook, Un Profil de Blog, Un Profil LinkedIn, Un Profil Twitter, Une Messagerie autre que G.Mail de longue date, des Iphone fonctionnant sous OS et non sous Androïd : plein de raisons qui vont faire qu’en dehors des Geeks en mal de nouveauté, les utilisateurs vont finir par se lasser d’avoir une partie de leurs contacts d’un côté, et une partie de l’autre…

Avez vous 100% de vos amis et de votre famille sur Facebook déjà ? Non évidemment… Alors leur dire : ce serait bien que tu finisses par créer un profil Facebook, puis un Profil G+, puis que tu gardes quand même ton adresse de messagerie Yahoo ou Hotmail….

Ca va finir par lasser les gens, même si le but de Google est sans doute de créer un Hub unique regroupant l’ensemble de ces fonctionnalités.

Google a réussi la Gageure de créer La Référence des Moteurs de Recherche; jusque là toutes les autres fonctionnalités sont couvertes pour la plupart, par des outils plus puissants ou avec une part de marché bien plus forte. (Microsoft Office vs Google Docs / ex)

5/ Une Ergonomie finalement assez limitée :

Avez vous essayé de déplacer un cercle sur la gauche ou la droite de votre écran ? de sous catégoriser un cercle ? … Peut-être que ça viendra. Pour ma part, je pense que je vais passer une tête de temps en temps, mais sans doute continuer à passer plus de temps sur Twitter et Facebook après l’effet curiosité.

ci-dessous, un tableau comparatif des fonctionnalités Google+ vs Twitter et Facebook :

Publicités

Curation : coup de gueule sur ce nouvel effet de mode, et les effets induits…


by moi-même (pour une fois)

Si je prends exceptionnellement « ma plume » pour faire « un papier » sur le sujet, (et que je ne « copie » pas les articles des autres…) c’est que j’ai été un peu exaspéré ces derniers temps par d’une part tous les débats qui ont eu lieu autour de la curation, voire d’un nouveau métier, celui du Curateur ou Curator, et d’autre part par rapport à quelques remarques auxquelles j’ai eu à faire face moi-même au sujet de ce Blog.

J’en profite au demeurant pour dire à ceux qui ne le sauraient pas, que ce blog n’a aucune prétention et que je n’ai aucune volonté de détourner ou de créer du trafic (il n’y a d’ailleurs aucune pub Google ads ou autre dessus) : il a été créé à l’origine pour faire une revue de presse améliorée à destination d’une population d’entreprise pour sensibiliser les salariés sur le 2.0 et les nouvelles technologies associées, et a simplement été laissé « ouvert » à tout le monde par souci de partage.

Pour en revenir au sujet principal, je trouve que le Web et ceux qui s’en disent les experts ont une propension assez forte  à inventer ou relayer des termes technocratiques qui feraient fuir les « profanes », et à se monter le bourichon autour de pseudos débats de supposés experts.

Oui, on voit apparaître en effet des outils complémentaires à de simples trackeurs de flux RSS (Google Reader, Netvibes et consors…) tels que PaperLi, SoopIt etc.

Oui, on peut penser que la monté en puissance et la croissance de l’information mérite qu’on la synthétise autour d’une thématique pour en favoriser la lecture à ceux qui trouveraient un intérêt particulier à cette même thématique.

Oui, on peut penser aussi qu’on a un intérêt pour une entreprise (comme pour la création de ce Blog) à « curer » de l’information ciblée pour la redistiller dans un but précis; en quelque sorte faire de la veille, ou une revue de presse améliorée.

Oui, on peut penser qu’on a un intérêt justement à faire de la veille afin d’observer un certain nombre de tendances, benchmarker des pratiques, et/ou aller chercher des idées pouvant inspirer un business, et recommander des plans d’actions en conséquence.

Non, je ne pense pas qu’il faille en faire autant autour d’un pseudo métier qui n’existe pas pour l’instant à ma connaissance. Sauf à me prouver le contraire… Qui a vu des annonces d’emploi de Curator sur les sites de recrutement ?… Qui connait autour de lui un salarié qui a officiellement endossé cette mission ?… Tout au mieux, quelques personnes ont adopté ce rôle que l’on qualifie parfois de façon péremptoire (ou à défaut exagérée) d’Analyste Stratégique en parallèle de son Métier de Community Manager (ou autre)

Certains vont même jusqu’à donner de bons conseils, ou des leçons sur la Déontologie de la Curation… sur la Bonne Manière de le faire et par rapport à la propriété intellectuelle ou du trafic que l’on serait susceptible de détourner.

Que l’on cite l’auteur d’un article et qu’on renvoie par un lien hypertexte sur le texte ou site d’origine sans en détourner le sens me paraît être effet un Must pour respecter le vrai travail de recherche et éditorial quand il existe. Pour le reste, il ne faut pas exagérer et il faut savoir observer avec objectivité les choses dans les deux sens : à qui profite la reprise et le renvoi ?

J’ai été moi-même « accusé » plus ou moins « gentiment » de le faire sur ce Blog parfois du détournement ou du pompage.

Et je me suis aperçu malgré les renvois vers les sites d’origine et la citation des auteurs, que j’avais agacé… en reprenant trop de pourcentage dudit article. Soit…

Curieusement toujours des blogueurs en mal de notoriété (ou de revenus) ou épris de reconnaissance ou des soit disant Spécialistes du Web, mais jamais de vrais journalistes… C’est curieux non ?

Je me suis fait reprendre de volée par pas mal de donneurs de leçons et de têtes bien pensantes, de spécialistes d’un métier qui manifestement sans avoir commencé à exister affole le web sur des débats qui n’en finissent pas…

Alors pour éviter les susceptibilités et les Buzz négatifs qui auraient pu nuire à ma e-réputation… 🙂 , je me suis pressé de rentrer dans le rang, le trouillomètre à zéro, faisant profil bas devant ce lynchage Twittosphérique 🙂

Bref, comme vous l’avez compris je m’en suis en fait bien amusé, et reste convaincu d’une chose : il vaut mieux être copié. Ca veut dire qu’on a toujours un temps d’avance sur les suiveurs; N’est-ce pas M.Steve Jobs ?

J’en profite quand même pour dire à ceux à qui j’aurais détourné des centaines de milliers de visiteurs et quelques cents de cents d’euros pour ceux qui n’auraient pas eu leur centaines de milliers de clics sur le bandeau pub Google Ads de leur site , en particulier les Star Acamédiciens du Web, qui, pensant que sous prétexte que les Camescopes Numériques et appareils photos HD sont à la porté de tous, ils sont devenus les Luc Besson ou Robert Doisneau du journalisme numérique, je suis prêt à les dédommager des droits d’auteurs qui les auraient rendus richissimes si je n’avais pas détourné leurs trafic et leur(s) idée(s) (si tant est qu’ils ne les aient pas curé(e)s eux mêmes…)

Quant à la propriété intellectuelle et au travail de rédaction, alors là, vraiment encore plus désolé !  Je les ai sans doute empêchés d’être le fruit de la spéculation d’un rachat de leur Blog par Marc Zuckerberg en personne !

Alors pardon vraiment à ceux que j’aurais offensés !

Evidemment je suis assez cynique et moqueur. Ne croyez pas que je manque de respect pour les très bons blogueurs et professionnels su Web qui existent vraiment. Mais je crois savoir au regard de leur trafic et de leur notoriété bien justifiés, que ce sont pas ceux qui sont venus parfois se plaindre ou faire des remarques.

Ils n’en sont plus eux à se regarder le nombril et se gargariser en train de se dire qu’ils sont les M.Jourdain de la prose du Web.

@Fredwpt    Faux Curator mais avec un Vrai Franc Parler 🙂

ps : une petite citation qui résume bien ma pensée :  » Le Culture, c’est la mémoire de l’intelligence des autres » (de l’auteur et écrivain Pierre Rey) Finalement, pour la Curation si elle existe, c’est un peu le cas aussi. Autrement dit, les vrais pros et les vrais éditeurs de contenus n’ont pas de souci à se faire

Facebook annonce la conception d’une application de géo-locatisation


Rédigé par Emilie PAÏS le Mardi 22 Juin 2010 à 23:36

Source : The Next Web

Le jeune créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, était hier à Londres, à l’occasion du Developer Garage. Il en a profité pour annoncer la conception d’une application de géo-locatisation en citant Foursquare et Gowalla, ainsi que la mise en circulation d’une monnaie virtuelle, sorte de crédits nécessaires pour accéder à certains jeux.
En début de journée, Mark Zuckerberg avait rencontré la classe politique britannique pour la conseiller sur un engagement digital plus important. Il aurait notamment eu plusieurs entretiens avec le secrétaire d’Etat à la Culture ainsi qu’avec le premier ministre David Cameron.

Beaucoup plus confiant et relaxé que lors du D8 où il avait été soumis à de nombreuses critiques sur la gestion des données des utilisateurs, Mark Zuckerberg est resté tout de même en retrait, ne posant que pour quelques photographes.

Mark Zuckerberg annonce la conception d’une application de  géo-locatisation

Nouvel Outil Web Génial !!!


Source : Eriiic.fr

Génialissime, voici un site qui va vous permettre de faire gagner un temps fou lorsque l’on veut rester informé des actualités du jour sans devoir faire un tour sur yahoo, puis lemonde, puis leparisien, etc. etc. Il s’agit de newsmap.jp.

newsmap

En effet, ce site très bien pensé et designé, permet en fonction de son pays d’appartenance, de voir en une seule page (au passage en utilisant la totalité de la taille de votre écran, fonctionnalité assez peu utilisée dans le web d’aujourd’hui, souvent à raison me direz-vous) tous les titres de l’actualité du jour en faisant un mix des titres parus dans les sites d’information du pays en question. Vous pouvez même affiner par type d’actualité : sports, business, etc. A ajouté donc très très vite dans vos favoris.

Matrice décisionnelle des médias sociaux !


Source : Blog de Gregory Pouy

Par greg, à 12:56 Bon ok, je sais, le graal c’est Facebook et ses nombreux fans [potentiels] mais il existe aussi d’autres espaces qui ont chacun leur intérêt mais lequel ?
Voici une matrice décisionnelle permettant d’avoir une meilleure vision de ce qui est possible de faire sur les médias sociaux en fonction de vos objectifs [oui ca veut dire qu’il faut avoir une stratégie aussi].
Selon si vous souhaitez vous rapprocher de vos consommateurs, faire de la visibilité, créer du trafic sur votre site ou améliorer votre stratégie SEO, vous allez pouvoir mieux comprendre à quoi peuvent servir tout ces outils.
Bien qu’ils soient organisés par nom, vous pouvez élargir bien sur, quand on parle de Youtube, vous pouvez prendre toutes les plateformes vidéos, idem pour Flickr et les plateformes photos, Linkedin et Viadeo…
Je trouve que cette matrice est très claire et devrait aider beaucoup d’entres vous à y voir plus clair !
Matrice  décisionnelle réseaux sociaux

THE social media effect…


Un Restaurant Bar Ephémère en partenariat avec Vogue et Lancôme


A l’occasion de la Fashion Week, le magazine Vogue, la société de cosmétiques de luxe Lancôme, et l’Hôtel de Crillon s’associent pour la première fois, pour créer un évènement  unique et original qui se déroulera du 4 au 13 Mars prochain. En effet, dans le palace sera installé un restaurant – bar éphémère entièrement décoré par le magazine offrant une carte « sur le pouce » proposant des plats végétariens, sans Gluten, des smoothies aux légumes, etc. Le restaurant ainsi que le bar resteront ouvert jusqu’à 2h du matin et les repas seront servis jusqu’à 1h.

Mais ce n’est pas tout ! Lancôme va créer l’évènement en installant une “ make-up station ” pour une retouche et un consulting maquillage offerts afin de profiter, d’une ambiance Fashion Week et de la retransmission de l’actualité des évènements en direct sur des écrans plats. Un service gratuit et sans réservation suivant les disponibilités des maquilleurs de 11h à 20h.

Alors qui veut venir avec nous ?

Plus d’information sur  le site de l’hôtel du Crillon et sur la page Twitter VogueParisLive