Réseaux Sociaux d’Entreprises : l’anti-journal de 20H… #RSE #E20


by Fredwpt 31/05/2011

Pour faire une cure de Bonne Humeur et de Bonnes Nouvelles, il vaut mieux par
les temps qui courent,fréquenter les spécialistes 2.0 de Twitter, que de
regarder le journal télévisé qui n'est essentiellement constitué  de
"rubriques chien écrasé" et qui nous raconte tous les malheurs du monde...
#DSK...#Kadhafi #dramedenantesdeligones etc. 

Par contre, sur les Réseaux Sociaux (Twitter, Facebook etc.),
que de Bonnes Nouvelles pour nos RSE et le 2.0 !!!
Déjà, pour les Consultants et spécialistes 2.0 (ou devrais je dire pour
certains, consultants en herbe, car il y a 1,5an, il devait y en avoir
à peu près 100x moins...)

Ca c'est déjà une Très Bonne Nouvelle pour le Marché de l'Emploi !
Ca veut dire au moins que le 2.0 permet à brûle pourpoint de (tenter de)
travailler mieux pour gagner plus....... ;-)
Même si ça reste quand même à prouver... et que j'aurais fort à parier,
vu le nombre de sollicitations que je reçois, qu'on en arrive au phénomène
des agences immobilières :
Tout ce petit monde n'arrive manifestement pas à bouffer...

Décloisonner, se mettre au diapason de la GenY, gérer la e-réputation
de son entreprise, aller même jusqu'à prétendre que tout peut se faire
désormais sous forme de 2.0, me laisse quand même songeur, et l'on voit
malheureusement apparaître désormais des Apprentis Sorciers,
et des Diseurs de Bonne Aventure du 2.0 

Bon ben c'est Super tout ça ! Tout va pour le mieux dans le meilleur
des Mondes !
Et les échecs alors ? les Rubriques VDM (Vie de Merde) des RSE 2.0,
on les trouve à quel(s) endroit(s) ?
Et les Super Consultants 2.0, créateurs d'entreprises formidables,
éditeurs de pas grand chose, et blogueurs ultra-spécialistes de la
e-com-2.0-RSE-Twitter-Yammer-Facetruc, sont-ils devenus aussi
riches que leurs profils ?
 
Je crains quand même que nous ne rapprochions de plus en
plus de La Star Academy du 2.0 que du "Journal de 2.0h"

Grand bien nous en prenne, au moins ça reste Fun et Divertissant !

Mais si vous voulez quelques noms de Très Très bons et sérieux,
je peux vous en donner quelques uns
(bien moins nombreux que les milliers qui le collent désormais sur
leur profil Twitter et leur CV)
Publicités

RSE, 2.0 en Entreprise : où en est l’Intelligence Collective ? #RSE #E20


by Fredwpt 24/05/2011

Jean François Noubel nous a éclairé il y a quelques temps sur la capacité des organisations à élargir le phénomène d’Intelligence Collective constaté dans une configuration Holoptique mettant en perspective que l’Intelligence Collective pourrait bientôt s’appliquer aux Organisations Pyramidales « Panoptiques »

Alors, où en est-on vraiment aujourd’hui ? A t-on réussi à démultiplier cette « Vision Intelligente Circonscrite » et a t-on réussi à la déployer au delà de périmètres restreints ? (Communautés; Groupes de Travail – ouverts ou non -; Groupes de Projets etc.)

Il semblerait en effet que les promesses ou prévisions en la matière aient du mal à délivrer des exemples concrets sans qu’il y ait un Imput, un Pilotage,  de ces mêmes groupes de travail collaboratifs, et que ces mêmes groupes restent à ce stade relativement restreints. Seuls les Wikis, avec le plus connu et utilisé (mais celui-ci n’étant pas dans un périmètre Entreprise) Wikipédia semble avoir pu consolider un Savoir et Une Mémoire au service du Collectif.

Ce qu’il semble en tout cas manquer sur pas mal de Réseaux Sociaux (d’entreprise ou pas d’ailleurs) afin que les Posts des Participants puissent être « repêchés », ce sont d’excellents Moteurs de Recherches Sémantiques (Exalead, Sinequa etc.) capables de palier le phénomène de l’info-obésité déjà bien connue sur le Web et donnant lieu à des nécessaires Outils de Traking (Readers) ou de Curation.

Leur Gros Problème à ce stade étant qu’ils coutent relativement cher proportionnellement à un Google Public qui va aller trier l’ensemble des articles Wikipédia pour trouver en un clic, la bonne définition recherchée.

Nous sommes manifestement à la croisée des chemins, mais peu d’Entreprises 2.0 semblent capables à ce stade de revendiquer une « Intelligence Collective à la fois Panoptique et Holoptique »

Pour des raisons de Taille et de Coût ? Pour des raisons de manque de Savoir Faire 2.0 ou de mise en place de méga Moteurs de Recherche ? Toujours est-il que lorsqu’on en parle avec les principaux protagonistes ayant mis en oeuvre une organisation 2.0, peu avancent avec certitude et exemples à la Clef avoir réussi à fédérer l’ensemble de l’organisation avec Panoptisme et Holoptisme réunis. Seules de « petites communautés » peuvent manifestement jouer sur les désormais bien connus Effets de Capillarités et de Rebonds 2.0


Les Key Factors of Success du 2.0 en Entreprise #E20 #RSE


By Fredwpt 23/05/2011

Après une longue série d’observations, de documentation et de Benchmarks avec des sociétés ayant mis en place des outils 2.0 internes, voici quelques éléments clefs qui semblent être des « Must Have » pour réussir (et/ou à défaut pour ne pas échouer):

1/ Évaluer la maturité des collaborateurs (étude d’usages), et identifier les non-utilisateurs absolus des Réseaux Sociaux et/ou des outils Web, afin de les accompagner et de les former si besoin : en effet, si ça n’est pas fait, il pourrait apparaître une « Rupture Numérique » entre les « cols blancs connectés et le reste du monde » (Usines, Emplois non connectés etc.) => Formation, Webschools, Accompagnements seront le cas échéant nécessaires.

2/ Tout le Monde connecté : suite au point 1/ cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant. Penser à ne pas laisser des wagons derrière les locomotives.

3/ Faire du Dirigeant le Sponsor Principal du Projet Collaboratif et Jouer sur l’Exemplarité : en effet, quel meilleur ambassadeur peut-on avoir que le Dirigeant lui-même pour engager le Travail Collaboratif (au delà des outils eux-mêmes) ?

4/ Avoir Un Objectif Moyen-Long Terme et une Road Map : le 2.0 Ok mais pour quoi faire ? Si c’est s’équiper pour suivre la tendance, ce sera sans doute voué à l’échec …

5/ Avoir un répertoire et des Profils Riches pour chaque collaborateur (et si possible un Active Directory unique)

C’est sans doute la Base du Web 2.0 : Facebook est un méga organigramme enrichi et a démarré sur le principe d’un Trombinoscope Universitaire. Ce sont les informations et renseignements des profils qui en ont fait « la richesse » et qui ont favorisé le lien social numérique

6/ Agir avec Bienveillance et avec tout le Monde : que ce soit en interne ou vis à vis de l’externe, la sincérité, la confiance et la transparence seront désormais les maîtres mots du Collaboratif. L’accompagnement (formation, coaching, community management) sera  plus que jamais un facteur clef de réussite pour « décomplexer », favoriser échanges et dialogues ouverts, et changer évidemment pas mal d’habitudes, en particulier auprès de personnes ou de services qui soit n’auraient pas compris, soit voudraient continuer à fonctionner « à l’ancienne » par peur de Lacher Prise.

7/ Faire de ses Managers les Relais de cette Mise en Œuvre et du nécessaire Change Management. Et ce afin de mettre tout simplement en application les préceptes du Collaboratif : Tout le Monde connecté, mais aussi Tout le Monde étant là pour aider les autres.

8/ La Stratégie des « Petits Pas » : Mieux vaut semble t-il commencer par des « briques collaboratives » sur lesquelles essuyer quelques platres que de vouloir du jour au lendemain révolutionner les choses. On en revient donc au point 1/

9/ Ne pas croire tout ce qui est dit : à commencer par ce billet lui-même…, car chaque Entreprise a sa culture, son histoire, ses particularités. Et il serait de fait présomptueux de donner des recettes toutes faites. Attention en particulier aux Editeurs de solutions qui font croire que la recette miracle vient du Conversationnel et que des outils « Plug & Play » peuvent être LA solution.

Une solution qui a marché en entreprise A, ne sera sans doute pas duplicable en l’état dans une entreprise B.

Ceci étant dit, suivre ces 9 points n’est pas une garantie de succès, mais les entreprises qui les ont suivi ont manifestement évité quelques écueils si on les écoute et qu’on essaie d’en tirer quelques enseignements

A toutes fins utiles donc 🙂

Avec la cyber-ménagère, la consommatrice 2.0 est née


Source : Gentside.com du 12/05/2011

La ménagère de moins de 50 ans n’a qu’à bien se tenir. Aujourd’hui, les équipes marketing ciblent une nouvelle tranche de public, la « maman numérique ».


Selon une étude réalisée par WebMediaGroup–KR Media, et relayée par 20 minutes, la traditionnelle ménagère de moins de 50 ans a été détrônée par la « Digital Mum » ou maman numérique. Ces mamans connectées sont plus de 8,7 millions en France. Elles ont entre 25-49 ans (80% d’entre elles), sont actives (77%), ont un rythme de vie soutenu (62%), et vivent surtout en région parisienne.

LIRE LA SUITE SUR : http://www.gentside.com/publicit%EF%BF%BD/avec-la-cyber-menagere-la-consommatrice-2-0-est-nee_art22568.html