E-Commerce : les 10 nouveaux modèles (via Frenchweb.fr)


Selon l’étude de la Fevad(Fédération du e-commerce et de la vente à distance), les ventes sur internet ont progressé de 22% entre 2009 et 2010. Une hausse qui se ralentit un peu mais se maintient  (+33% en 2009 et +34% en 2008).
Le nombre de sites marchands a également augmenté de + 27% sur la période. Fin 2010, on comptait 73 200 sites marchands actifs en France, soit 15 000 de plus qu’en 2009.

Le e-commerce a dépassé 31 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2010.

72% des Français achètent désormais en ligne (+17 % en un an). Les plus de 65 ans, rattrapent leur retard (+35 % sur un an) ainsi que les moins de 25 ans (+30 %). 65 % des internautes sont confiants dans l’achat en ligne.

Cause ou conséquence de cette confiance accrue, de nouveaux modèles de commerce se développent sur la toile, laissant présager une amplification du e-commerce en général.

1- Le couponing et ventes flash

groupongroupon

Les modèles e-commerce basés sur les coupons de réductions et remboursement sur le montant d’achat se multiplient, portés par le fameux Groupon.

Le site américain dont lacapitalisation virtuelle de plusieurs milliards de dollars fait beaucoup parler de lui, a une multitude d’avatars concurrents : letrader.com,kgbdeals.frobenn.com

Ces modèles se couplent avec celui de la vente flash limitée à une seule journée (deal du jour) et fonctionnent sur des offres locales, d’où des déclinaisons par ville (citydeal).

2- Le cashback

Le système de “cashback” plutôt qu’une réduction avant achat, est une rétrocession a posteriori, souvent proportionnelle au montant des achats effectués.

iGraal est un comparateur en ligne de type Kelkoo ou Wikio shopping qui propose un pourcentage de remboursement sur les produits des marques partenaires.  L’utilisateur indique un code promotionnel au moment de l’achat et le remboursement se fait par virement bancaire ou Paypal à partir d’un montant cumulé minimum de 20 euros. Le système de cashback est donc un redoutable outil de fidélisation pour le site.

3- L’achat groupé

Le concept n’est pas nouveau, rappelez-vous des défunts clust.fr et letsbuyit.com comètes commerciales des années 2000. Le principe : le prix des produits baisse en fonction du nombre d’acheteurs. Mais il faut un nombre minimum d’ acheteurs pour que le vendeur compense la réduction unitaire par le volume des ventes.

Des sites comme bon-prive.com se lancent à leur tour sur ce créneau.

4- Le troc

Trocminute.com est l’un des exemples de ces échanges avec monnaie purement virtuelle pour le segment mode et décoration. Les utilisateurs mettent en ligne des produits à échanger qui sont dotés d’un nombre de points “virtuels”, défini selon un barème précis (vétusté, marque)… Ces points ne deviennent “réels” qu’après transaction effective des articles. L’expéditeur pourra alors à son tour échanger ses points contre les objets qui lui plaisent. Un abonnement payant autorise les trocs illimités et permet de promouvoir ses articles via newsletter et le blog du site et constitue le modèle économique du site.

5- Les ventes privées

Venteprivee.com ou ruelala.com aux Etats-Unis suivent ce modèle de vente réservée à une communauté de parrainés. Les ventes sont programmées sur une période limitée et bénéficient de fortes réductions. Pour les marques c’est un levier important de déstockage mais aussi un outil promotionnel permettant de générer du trafic sur leur site et faire connaître leurs autres produits.

Récemment venteprivee.com s’est lancé sur Facebook via achatvip.com, permettant à ses utilisateurs d’explorer les ventes d’Achatvip.com, de les diffuser à leurs amis et d’obtenir des réductions. Ces ventes n’ont plus grand chose de “confidentiel” mais les marques sont toujours au rendez-vous…

6- La réalité augmentée

FitsmeFitsme

Les technologies 3D se mettent au service du e-commerce pour permettre des visites et essayages virtuels sur Internet.Fits.me offre par exemple une solution dédiée aux boutiques de vêtements en ligne particulièrement poussée.

L’internaute entre ses mensurations précises et peut voir ensuite le résultat des différentes tailles choisies sur un mannequin biorobotique virtuel. Il faut “juste” disposer chez soi d’un mètre de tailleur pour réaliser les relevés précis.

La reconstitution 3D est aussi utilisée pour la visite immobilière, l’essayage de lunettes

7- La recommandation entre amis

Les avis et outils de ratings des sites de shopping permettaient de voir ce que pensaient les autres internautes d’un produit. Désormais, en connectant les sites de e-commerce aux réseaux sociaux, l’idée est de prendre l’avis de sa propre tribu : amis, famille, collègues…

shoppingwithyourfriendsshoppingwithyourfriends

Shopwithyourfriends permet par exemple de faire les boutiques en temps réel avec sa communauté. Les boutiques sont dotées d’une fonction de chat via laquelle les acheteurs peuvent s’échanger le lien du produit au moment d’acheter. “Et ce tailleur là, qu’en penses-tu ?”

Thefind.com, moteur de shopping web américain offre des fonctions de recherche locale mais aussi de recherche sociale : acheter comme moi, acheter comme mes amis. En se branchant sur Facebook, il permet de communiquer à sa communauté l’ensemble de ses choix de consommateur : ses marques et boutiques préférées, ses derniers achats…

 

LIRE LA SUITE SUR : FRENCHWEB.FR

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s