Collaboratif 2.0 et réseau social au cœur de l'intranet de Bouygues Telecom


Source : Le Journal du Net
Lire
© Bouygues Telecom
Inaugurée en février, la nouvelle version de l’intranet de l’opérateur fait la part belle à la personnalisation, aux widgets et aux vidéos contributives. Des passerelles ont été créées avec Microsoft SharePoint.

Lancé dans l’aventure intranet depuis plus de 10 ans, Bouygues Telecom a franchi un cap décisif en février dernier avec le lancement de la dernière version de son site Wooby.  Avec 2,3 millions de pages vues par mois pour plus de 9 000 utilisateurs, l’intranet de Bouygues Telecom rentre de plain-pied dans l’ère du 2.0, des interfaces riches et des réseaux sociaux.

Si l’intranet de l’opérateur de télécommunications propose toujours aux collaborateurs un accès à l’ensemble des actualités du groupe (communications institutionnelles, cours de bourse…) et à des services aussi bien transversaux (gestion des congés, notes de frais…) que métiers, il a fait l’objet d’une rénovation en profondeur.

« Nous avons voulu apporter une cohérence d’ensemble inédite à l’intranet » (Sarah Alezrah – Bouygues Telecom)

« Nous avons souhaité lutter contre l’info-obésité de notre intranet qui s’articulait autour de 300 sites différents, refondre totalement son ergonomie pour lui apporter une cohérence d’ensemble inédite et en profiter pour le mettre au goût du jour », fait savoir Sarah Alezrah, responsable des publications internes et de l’intranet.

Pour réussir le pari de la transformation d’un intranet statique vers une plate-forme plus dynamique, le groupe s’est s’appuyé sur un canevas technologique autour de Microsoft .NET et Ajax.  Sachant que les sites Web encore en circulation basés sur le langage ASP  bénéficieront d’une migration dans les semaines qui viennent.

La refonte et le postulat technologique choisi pour l’intranet Wooby ont permis de répondre aux nouveaux enjeux de Bouygues Telecom en matière de personnalisation, de recherche d’informations et de collaboration.

« Les collaborateurs ont désormais la possibilité de créer un espace personnel à leur image dans lequel ils peuvent créer leur liste de widgets métiers, faire remonter leurs flux RSS préférés ou changer l’apparence de la page d’accueil« , annonce Sarah Alezrah.

Les intranautes ont ainsi accès à leurs flux d’information favoris, peuvent créer des onglets, choisir l’apparence du portail, ou encore définir l’organisation des pages et les enrichir à la manière de Netvibes ou de iGoogle. L’environnement a été accueilli avec enthousiasme par les collaborateurs qui, depuis mi-février, ont déjà créé plus de 14 000 widgets.

Si le collaborateur dispose d’une grande liberté d’action pour façonner la page d’accueil, l’ensemble de l’intranet n’est en revanche pas modifiable. Les pages Web relatives à la communication groupe, aux informations métiers sont ainsi poussées par les responsables de contenus au sein de chaque service ou entité de Bouygues Telecom. Mais il reste toujours possible de placer en favoris l’ensemble des contenus du site intranet pour permettre de les consulter plus facilement lors d’une prochaine connexion.

la page d'accueil de l'intranet wooby est  entièrement personnalisable à l'image
La page d’accueil de l’intranet Wooby est entièrement personnalisable à l’image des portails 2.0 type Netvibes ©  Bouygues Telecom

Au-delà de la personnalisation, Bouygues Telecom a également entièrement repensé son intranet en tant que plate-forme collaborative. Ayant implémenté SharePoint 2007 à des fins d’échange d’informations et de partage de documents, le groupe a décidé de développer les connexions et la perméabilité des données SharePoint avec son intranet.

« L’utilisateur dispose dans son espace SharePoint d’un bouton baptisé push Wooby qui lui permet de déverser l’ensemble des mises à jour effectuées dans SharePoint dans son portail intranet personnalisé, via des flux RSS », explique Sarah Alezrah.

Une fonctionnalité qui ne contraint donc plus le collaborateur à quitter l’univers intranet pour accéder à SharePoint et réciproquement. D’un point de vue technologique, Bouygues Telecom recourt à la version 2007 mais y a adjoint une série de développements spécifiques réalisés en interne. Un parti pris qui ne va pas à l’encontre d’une montée de version vers SharePoint 2010 prévue dans quelques mois.

La complémentarité entre la plate-forme SharePoint de Bouygues Telecom avec son intranet ne s’arrête pas là. Ainsi, l’opérateur a décidé de conserver le moteur de recherche propre à SharePoint en lui adjoignant de nouvelles fonctionnalités spécifiques (recherche sémantique, liens sponsorisés, tagging…) pour gagner en pertinence.

« Nous avons voulu apporter de l’intelligence à notre moteur de recherche qui s’appuie maintenant sur une bibliothèque de sites sponsorisés pour faire remonter des résultats conseillés de tout type : espaces collaboratifs, actualités, annuaires et vidéos », souligne Sarah Alezrah.

Et la responsable des publications internes et de l’intranet.de poursuivre : « lorsque l’on effectue une recherche sur le terme CE, le moteur fait remonter les informations et documents faisant référence au comité d’entreprise et non plus les phrases contenant l’adjectif démonstratif ce« .

le moteur de recherche  de l'intranet a entièrement été revu pour accroître la
Le moteur de recherche de l’intranet a entièrement été revu pour accroître la pertinence des résultats ©  Bouygues Telecom

Le moteur de recherche s’avère à ce titre contributif en donnant la possibilité à tous les collaborateurs d’y référencer des sites, documents ou informations jugées utiles. Mais également de partager avec la communauté par le biais de fonctionnalités de recommandation virale de type envoyer à un ami, partager…

« Auparavant, l’intranet faisait la part belle à la communication descendante, et les collaborateurs naviguaient simplement sur l’intranet tandis qu’aujourd’hui ils en sont véritablement les acteurs, dans un environnement plus interactif et ouvert sur les dernières tendances Web », analyse Sarah Alezrah.

La plate-forme de partage de vidéos (Wooby Motion) a constitué la première pierre de l’édifice 2.0 de l’intranet de Bouygues Telecom.  Avant d’être transposé au collaboratif et à la recherche intranet, l’aspect contributif (notation, évaluation…) a d’abord été mis en place pour la vidéo.

Pour l’heure, il existe plus de 300 vidéos accessibles sur l’intranet, dans des domaines variés : diffusion en exclusivité des campagnes publicitaires, vidéos métiers, reportages sur la vie d’un service… Sans se fixer de palier volumétrique particulier, Bouygues Telecom a en revanche prévu de ne pas laisser les vidéos indéfiniment accessibles.

« La plate-forme de vidéos a été pensée comme un tapis roulant où la durée de vie des contenus peut être limitée en fonction de leur nature, ainsi les clips publicitaires n’ont pas vocation à rester », précise Sarah Alezrah.

Bouygues Telecom a choisi Newsgator en tant que socle technologique pour son réseau social interne

Après la personnalisation, le collaboratif, la recherche et les vidéos, Bouygues Telecom a décidé de poursuivre sur les rails de l’entreprise 2.0 en lançant un réseau social interne. Basé sur la solution Newsgator, ce réseau social se rapprochera dans son fonctionnement d’un Facebook et d’un Viadeo.

« Nous voulons tirer parti des atouts de ces réseaux sociaux comme la simplicité d’accès et la facilité de prise en main pour placer le collaborateur au cœur d’une dynamique communautaire et faciliter les échanges sans pour autant se substituer aux communautés SharePoint existantes », prévient Sarah Alezrah.

Lancé en mai auprès de 80 utilisateurs, le pilote sera initié à l’occasion du lancement d’un projet stratégique d’entreprise. Un choix loin d’être anodin pour tester la viabilité opérationnelle de ce réseau social interne.

Parmi les autres projets prévus à court terme, Bouygues Telecom prévoit une version mobile de l’intranet spécialement adaptée à la nouvelle génération des smartphones (Androïd, iPhone…). Objectif : rendre  accessible les services les plus utiles pour les collaborateurs en situation de mobilité, comme l’annuaire.

1999 : premières initiatives Web internes avec une page d’accueil (version 1), quelques actualités et des sites intranet dispersés (conduite du changement du passage à l’euro…). Pas de charte graphique et d’ergonomie commune. Coût unitaire des sites très élevé.

2001 : mise en place d’un système de CMS pour permettre la création et publication de sites intranet, en quelques clics, sans coût de développement et d’intégration. Adhésion immédiate : les sites intranet progressent rapidement (de 9 à 30 intranets en quelques mois).

2002 : premiers sites collaboratifs à vocation documentaire sous SharePoint.

2004 : mise en place du portail (version 4). Objectif : faciliter l’accès à l’offre Web interne (environ 130 sites à cette période). C’est aussi les premiers pas des onglets « métiers » réservés aux populations du réseau et de la DSI, et les premiers onglets « services », destinés dans un premier temps aux collaborateurs des achats et de la RH. Montée en puissance des espaces collaboratifs avec près de 50 sites à cette période.

2005 : mise à disposition de la version mobile avec une dizaine de services : annuaire, messagerie, information institutionnelle, horaires de navettes…

2007 : explosion des sites collaboratifs SharePoint avec près de 700 espaces dédiés aux équipes, au partage documentaire…

2008 : premières initiatives de blogs internes.

2009 : mise en place du portail vidéo interne, comparable à un « Daily Motion interne » avec publication autonome, fonctionnalités de commentaires, partage, syndication…

2010 : version 5, appelée aussi neXtGen.

L’opérateur télécom s’est appuyé sur les ressources MOE et MOA délivrées par la filiale ingénierie du groupe : C2S. Jusqu’à cinq personnes ont été mobilisées dans le cadre de la réalisation de ce projet d’intranet.

« Ce qui fait le succès d’un intranet, c’est la qualité de dialogue entre une maitrise d’ouvrage qui a conscience des contraintes techniques et une maitrise d’œuvre qui developpe des outils en fonction des usages et se met a la place des utilisateurs », conclut Sarah Alezrah chez Bouygues Telecom.

Advertisements

Un commentaire sur “Collaboratif 2.0 et réseau social au cœur de l'intranet de Bouygues Telecom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s