Facebook est assez riche pour ne pas faire appel au marché


Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook (SIPA)

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook (SIPA)

jeudi 04 mars 2010 | Publié 17:59

Selon le patron de Facebook, le site dispose encore de suffisamment de fonds pour son développement sans avoir besoin de faire appel au marché.

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré qu’il n’était « pas pressé » de faire entrer son réseau social en Bourse en dépit des milliards de dollars qu’il serait à peu près assuré d’encaisser, dans une interview publiée jeudi par le Wall Street Journal.

« Nous allons finir par entrer sur le marché, parce que c’est le contrat que nous avons avec nos investisseurs et nos employés », a déclaré M. Zuckerberg, 25 ans. « Mais nous ne sommes certainement pas pressés ».

« Pas besoin de capital »

Le jeune chef d’entreprise, qui avait co-fondé le site avec un camarade de Harvard en 2004, a expliqué qu’en l’absence de gros besoins d’investissement, il n’y avait pas urgence à lever des fonds sur les marchés.

« Si vous n’avez pas besoin de capital, alors la pression est différente, et les motivations pour entrer sur le marché n’existent pas de la même façon » que pour d’autres grands groupes technologiques, dit-il dans cet entretien.

Selon lui, une entrée en Bourse, avec les pressions d’investisseurs qu’elle impliquerait, pourrait avoir des conséquences négatives détournant la société de ses buts stratégiques: les employés risquent de « se concentrer sur une annonce, et comment elle sera reçue, et si elle fait monter l’action… », dit-il.

A l’opposé, Twitter a déjà fait plusieurs fois appel aux marchés, ce qui le valorise à un milliard de dollars sur le marché.

Révolution

M. Zuckerberg a une vision ambitieuse pour sa société, devenue de loin le premier réseau social au monde avec plus de 400 millions d’utilisateurs, se voyant à l’avant-poste d’une tendance de fond révolutionnaire. « Cette tendance à rendre tout plus ouvert est probablement le changement social le plus profond » en cours actuellement, déclare-t-il au quotidien. « Nous pouvons être la société qui mène vraiment ce mouvement », ajoute-t-il, estimant qu' »il n’est pas sûr que qui que ce soit d’autre y arrive correctement ».

Citant des « sources informées », le Wall Street Journal estime le chiffre d’affaires du site, qui compte désormais 1.200 employés, entre 1,2 et 2 milliards de dollars pour 2010.

AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s